AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Avalon - FINI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avalon

avatar

Messages : 1
Réputation : 10
Date d'inscription : 09/07/2015
Age : 18

MessageSujet: Avalon - FINI.   Ven 10 Juil - 0:08


Avalon


Physique


Le physique n'est qu'une image donnée aux autres. Une image qui cache ce que nous sommes vraiment, un voile blanc qui ne montre pas notre intérieur, elle ne nous représente pas. Quelqu'un portant un physique plutôt désavantageux est vite mal vu, directement jugé par les autres, alors que personne ne sait ce qu'il y a derrière cette atrocité. Mais qui a dit que le physique reflétait la personne d’elle-même ? C'est faux. Le physique n'est qu'une simple image, il ne fait pas notre identité. L'identité n’est rien d'autre que ce que nous sommes réellement. Chaque personne est libre de changer, mais pas si facilement que l'on puisse dire. Et même la mort elle-même ne peut détruire l'intérieur. Il n'y a que ton pauvre corps qui ne puisse supporter le poids de la mort. Tu portes en toi le noir, couleur de la haine et du mal. Mais au début du cache existence, l'innocence n'est-elle pas véritable ? Non, à ta naissance tu étais loin d’être innocent, vue que ton existence était à elle seule un dangereux péché. Un péché comme des centaines d'autres. La joie que porte l'amour n'en est pas un. La colère si. La rage, la haine profonde qui entraîne les âmes dans les abîmes du monde des morts, dans les arcanes de la vérité. Une louve au sombre pelage reste hélas une ombre. Même si quelque taches plus claire couvre ton dos et tes jambes et que ta large tête dotée de deux grandes oreilles ravagée par les blessures due à une enfance difficile, tu restes sombres. Mais un autre mystère résides en toi, tes étranges pupilles semble faite de glace. Presque impossible, c'est dû à une malheureuse malformation. Comme chaque personne existant en ce monde tu portes des cicatrices, des blessures justes refermées. Qu'elle se porte dans ton cœur ou sur ton pauvre corps. Je n'ai jamais vu autant de cicatrices sur un aussi petit corps. Surtout celui d'une jeune louve. Surement dû à tes nombreux combats contre la mort. Prouvant avec certitude que ton passé n’étais pas joyeux et qu’il ne la certes jamais été. Ton ventre lui est l'oppose, un blanc presque spectral que personne ne peut posséder. Tes yeux sont maintenant de couleur différent.


Informations


Nom Avalon.
Ancien Nom Mensonge des Colombes.
Sexe Féminin.
Âge 24 Lunes.
Rang Etoile.
Clan Forêt Sombre.
Couleur de sa Magie Rouge sombre presque noir. Comme ça voyer-vous.
Aura Noire.
Autres Elle possède sur son corps d'étrange signes indistinct.

VOUS ?


Puf Panda.
Âge 15 Années.
Prénom Léa.
Sexe Féminin.
Comment avez-vous découvert le forum ? Queeny.
Des suggestions, questions ?





Caractère


PERSONNALITÉ 1 =

La colère, chose éphémère se plonge au fond de la partie sombre de ton être. Quelque chose de froid, effrayant. Que personne ne semble voir. Cette chose noire qui réside en cette partie de ton cœur regarde l’âme des autres. Elle semble pouvoir dévorer chaque parcelle de leur être insignifiant. Tant de cruauté dans ton cœur, cet étrange organe censé ne contenir que des souvenirs, des sentiments, celui-là ne contient qu’une haine sans nom, quelque chose avide de sang et de pouvoir. Le regard de cette chose est effrayant, tant de rage fait peur. Perdu dans les arcanes du cauchemar voilà comment tu es. Toi être éphémère atteint d’une folie sans limite. Toutes personnes est uniques que ce soit dans leur logique ou dans leurs différences de comportement et de caractère. Perdre tout sens commun des sentiments que chaque personne est digne de ressentir, enfin chaque personne est un bien grand mot, tu ne fais plus partis de ces cas-là. Ne ressentir ni remords, ni même ne serait-ce qu’une once de pitié pour quelqu’un ou quelque chose, même un bout. Non. Changer, passer d'un état de conscience lucide à une expression dénuée de tout sentiment et de rage envers autrui. Changer d'émotions, précipitamment et trop hâtivement pour que ce soit compréhensible, pour d’autres comprennent ce qu’ils se passent dans ta tête. Voilà ce que tu es, une chose éphémère détestée de tous. Tu as beau savoir tout cela, ça ne semble pas t’effleurer l’idée d’une vie ou le bonheur réside. Le bonheur ? Qu’est-ce que c’est ? Un mythe bien effroyable et rancunier qui semble choisir qui pourra l’avoir ou non. Tes peurs ? Quels peurs peux-tu bien possède toi l’être sans âme ? La peur de l’obscurité, tu as peur des endroits trop sombres tels les grottes au milieu de la nuit. Perdre ainsi toute assurance devant le moindre endroit trop sombre. Mais ce n’est pas absurde, tout le monde possède ce qu’on appelle une phobie. Chaque être vivant la possède, qu’elle soit idiote ou complémentaire. Mais tu sembles avoir peur d’autre chose, quelque chose de vraisemblable. Un peu accru de l’eau. Pourtant si vital ce breuvage te laisse apeuré comme jamais, mettre ne serait-ce qu’un bout de l’une de tes pattes dedans tes donnes l’impression de vomir si bien que tu ne bois que lorsque c’est sur de la mousse. Étrange phobie. Mieux serai de décrire tes principaux traits de caractère. Surement le plus le plus important de tout, tu es manipulatrice, tu aimes commander les autres mais non par la force mais par l’esprit, en leur faisant croire des choses surement fausses. Contrôler pour asservir ton besoin, voilà ce qui te semble bon. Pour toi, être manipulatrice en étant tueuse est ce qui semble le meilleur, Le contrôle donne le pouvoir car oui tu es ambitieuse. Tu ne connaîtras aucune limite sans avoir atteint ton objectif. Tuer ou être tuer. Tu es l’ange aux ailes brisées de tout espoir portant le lourd poids du monde sur tes frêles épaules. De ce côté noir de ton cœur, tu n’es pas loyale. Qu’est-ce que c’est que ce mot ? On ne peut être loyal envers quelqu’un qui peut nous briser en un instant. La loyauté n’est bonne que pour les faibles et les abrutis n’est-ce pas. Enfin c’est ce que ton cœur répète en boucle. Utiliser des manières perfides et malhonnête ne te gène absolument pas. Mais ce ne sont pas hélas que tes uniques défauts. Non quelque chose en toi t’empêche de ressentir ce qu’on appelle la bonté, tu es froide, hautaine et insensible. Froide, ce mot te convient si parfaitement. Envers les autres et envers toi-même, perdre ainsi tout sentiment, tout signe de vie semble si irréel. Tu n’es plus que la glace coupante d’une saison froide. On peut voir dans tes yeux une lueur hautaine, tu te sens plus forte que tout le monde, mais as-tu raison ? Ne connaitra donc jamais plus fort ? Quelqu’un capable de se débarrasser de toi définitivement. De l’être méchante et cruelle qui vit en toi, dans ton cœur et on âme. Le Mal lui-même se sert de toi tel un pantin à demi-vivant. Être insensible à la douleur d’autrui, pouvoir regarder quelqu’un mourir atrocement devant tes yeux, un sourire aux lèvres me semble impossible. Tu les regardes dans leurs yeux ou douleur et haine passent. Il te fixe et jure de se venger. Comment pourront-ils se venger ? Ils sont morts et rien de plus. Ton œil noir roule dans son orbite, une lueur folle dansant en son intérieur. La folie…Beaucoup en ont peut, d’autre l’aime ou tout simplement la possède. Tu fais parties des derniers cas. Mais est-elle vraiment une maladie ? N’est-elle pas voulue par celle la possédant. La folie hante tes rêves. La folie signifie la perte de la raison, perte de tout signe commune. Elle peut être l'expression d'une démesure ou un simple penchant pour quelque chose. Elle peut être "guerrière" ou qualifier un sentiment aussi fort que l'amour fou, l’amour obsessionnel. Elle peut aussi bien faire référence à une souffrance extrême, qu'a un état spirituel particulier ; provenir d'une situation d'exclusion. La folie peut aussi conduire à des excès de cruauté. Tel tué inlassablement des personnes. Ce que tu es, tu es capable de tuer sans raison. Le monstre qui habite en ton intérieur te fait commettre des crimes irréparables. Tu ne tues pas ou alors te sert réellement de leurs os pour aiguiser tes crocs. Ton air machiavélique se transforme en un sourire monstrueux. Mais peux-tu facilement te tourner vers les autres bien que tu ne veuilles les tuer ? Non, tu n’oses pas vraiment, à vrais dire tu n’en ressens pas le besoin. Les autres sont faibles et ne servent à rien, l’amitié est aussi inutile. Elle se brise pour rien. Pour une queue de souris, tes soi-disant amis te trahissent. T’abandonne, te laissant derrière comme un cadavre de rat. Tel un mort que personne ne connait.

PERSONNALITÉ 2 =

Mais loin de cette partie vicieuse et mauvaise se cache quelque chose de pur. Une partie de son cœur reste bon, quelque chose que personne ne pourrait percevoir. Une autre personne, le contraire le démon, l’ange aux ailes brisées. Pourquoi cacher cette partie de bon monde pourrait apprécier grandement ? As-tu peur de quelque chose ? De ressentir la tristesse et se souvenir de ton douloureux passé sanglant et si horrible de personne au grand jamais ne voudras réellement la connaitre ? Pourquoi ne pas laisser la lumière illuminé ton chemin ? Ça pourrait te blesser plus qu’il ne le faut. Tu n’aimes pas ressentir ces sentiments briseurs de joie alors tu restes prostrée dans ton monde fait de cauchemar et des ténèbres abyssales. Rien de tel pour sentir l’étrange solitude du monde. Mais cette partie angélique de toi n’est pas que généreux elle compte toutes caractéristique contraire à celle de ton autre toi. Comment pourrait-on décrire ainsi autant de contraire en si peu de temps ? Commençons par les contraire de manipulateur, on pourrait croire qu’en fait celui qui peux facilement se faire manipuler n’est autre qui lui-même. Cette pauvre petite est tellement facile à convaincre sous cette personnalité que s’en est décevant. Sous cette forme l’ambition n’a pas d’importance. Être tueuse ? Et puis encore ! Tout ce qui t’importe c’est de devenir assez forte et de t’en aller à la recherche de ta sœur disparue. Car oui ta loyauté ne va envers que ta propre famille et sans celle que tu portes dans ton cœur. La loyauté est faire pour être gagné et non prit par force parce que l’on est né parmi eux. Dans ton cœur tu sais que jamais au grand jamais tu ne serais à ta place avec eux, il regrette sans aucun doute ta venue ici, toi la solitaire a l’œil noir et au caractère de deux personnalités. Ton masque de fou se perd sous ce sourire bienveillant que tu portes envers ceux tu aimes, bien que ces personnes ne semble pas exister. Un sourire chaleureux et réconfortant. Tu souris pour rien, quand tu aperçois par exemple des petits jouer tout simplement sans se douter de la dureté de la vie. Aussi simplement que le soleil se lève. Comme les nuages qui défilent dans le ciel bleu, ton caractère se manifeste si bizarrement. Tu te perd entre tes deux personnalité sans savoir pour autant que l’une et l’autre existe. Non, quand tu es dans la première il ne rend pas compte de la faiblesse de la deuxième. Dans la seconde, elle ne se rend pas compte de la monstruosité de la première. De tes gestes sympathique on peut comprendre aussitôt que ta personnalité diabolique vient de ton traumatisme, voir sa mère mourir devant soi-même est quelque chose dont personne ne doit jamais bénéficier surtout si le tueur et le père et compagnon de ta défunte mère et son ancienne amour. L’esprit de la vengeance est alors venu te hanter. Enfin bon cela ne peut plus changer, jamais tu ne pourras revenir celui que tu étais, toi âme insouciante. Toute vie finira par s’éteindre un jour ou l’autre mais la tienne c’est éteinte bien trop tôt. La sombre parjure ta condamné à l’exil sur terre, souffrant et perdant son sang jour après joue, le laissant mourant. L’innocence d’une enfance détruite à grand coups de griffes. A jamais perdue dans les méandres des souvenirs perdus. L’enfance quelque chose que personne n’est en droit de briser, de gâcher rien que pour le plaisir de voir quelque chose de petit et fragile souffrit horriblement sans savoir pourquoi tant de haine vers lui. Sourire de moins en moins jusqu’à se transformer en une sorte de rictus silencieux. Mais ce sont toujours les mêmes mots qui te sortent de la bouche. Tu les craches avec une telle férocité. Finissons-en donc sur ton caractère de bipolaire, de fou. Tu as complètement oublié de nous parler de tes deux addictions. Elles concerne le sang et le but de prendre des vies. Rien que la vue de ce liquide rouge peut te mettre l’eau à la bouche, tu fais sentir plus fort et plus dérangé que jamais. Tes yeux anormaux se perdent dans leurs orbites. Tu ne fais qu’aimer la mort, l’aimer invraisemblablement. Tant de mystère chez toi alors que si jeune tu ne commences que ton chemin vers un horizon sans doute bien plus joyeux. Ce n’est pas que deux addictions que t’habitent, il en reste une. Addiction envers un membre de sa famille disparue actuellement. Un jour quand tu retrouveras cette personne si précieuse, on pourra ne plus jamais revoir cette partie diabolique de toi. Elle disparaîtra à jamais et pour toujours tu resteras la boule de poil souriante que tout le monde apprécie. Tu seras normal et non différent, la haine partira loin de ton cœur. L’âme cruelle qui habite partira autre part, sans doute dans un cœur différent. Enfin bon maintenant je pense en avoir fini avec cette partie droite de ton cœur. Que pourrait-on rajouter de plus dans ce pavé démontrant chaque parcelle de ton être, même les coins les plus obscurs y sont décrit dans les moindres détails. Tes passions, tes goûts, tes additions, tes peurs.
.




Histoire


Chaque histoires dictées dans ce monde n'ont pas toujours eues une fin heureuse. Elle n'existe surement que dans les histoires racontés aux plus jeunes. Rencontrer la mort alors que la vie vient à peine de commencer. L'une des pires peurs et sans aucun doute le plus horrible jour que l'on puisse vivre. Comment est-ce arriver ? Un mystères total entoure cette question. Un accident ? Un meurtre ? La seule qui pourra un jour nous raconter ce qu'il c'est passer ce fameux jours ne retrouvera sans doute jamais sa mémoire. Grandir seule dans un monde qui nous est inconnue, entouré seulement du vide et d'un grand froid. Parfois la vie réserve bien des surprises parfois bonnes parfois bien trop mauvaises. Il a fallut que le deuxième cas tombe sur toi, déjà que tu semble avoir beaucoup souffert de cette perte d'identité. Tu ne semble te souvenir que de ton nom. Enfin bon tu ne semble pas te soucier de ton sort alors tu continue ta route, rencontrant des autres loups aussi malveillant les uns que les autres.De plus dans cette histoire tu perd beaucoup de chose, ton innocence et ton œil. Je n'en dirai pas plus sur ton innocence mais sur ton œil, quelqu'un te l'a prit, volé, percé. Te voilà donc borgne, ta rancœur envers la vie augmentent jour après jour. Tu deviens comme eux, cruelle et avide de sang. Alors tu décide de rejoindre les mercenaires, pourquoi ? Pour pouvoir tuer ou te venger ?
© designed by twist for centuries only


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragòn

avatar

Messages : 5
Réputation : 20
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 17

MessageSujet: Re: Avalon - FINI.   Sam 11 Juil - 11:24

Bienvenue ! Nous ne pouvons pas encore te valider, pardonne nous mais nous avons un problème de codage à régler — il nous mange la bannière, le QEEL, enfin tu l'as sans doute remarqué. Faudra attendre un petit peu ! Navrée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avalon - FINI.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OS: Jour - J [FINI.] ^
» Fini le catch sur NT1 ?
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série
» village fini mais le train hs.....
» Photo - quel type de fini choissisez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CENTURIES :: Personnage :: Présentations-